Le jardin de Monet à Giverny, Histoire d’une renaissance.

CR Conférences

monet le jardin d eau
monet grde allée capucine
monet octobre

Le 16 avril 2023, Nicole BOSCHUNG, journaliste auteure, est venue nous présenter “Le jardin de Monet à Giverny, Histoire d’une renaissance” (1976-2021).

 

C’est l’histoire de cette seconde vie offerte aux jardins du peintre des Nymphéas que nous décrit Nicole Boschung.

Suite au décès de Michel Monet, la propriété du peintre et la collection qu’elle abrite sont léguées à l’Académie des beaux-arts.

En 1974 la maison en triste état est confiée à Gérald Van der Kemp, ancien conservateur en chef du Château de Versailles, qui a pour mission de restaurer le jardin. Il est aussi peintre et sa seconde femme, américaine, va organiser des soutiens afin d’avoir des fonds pour financer les travaux.

Avec l’aide du chef jardinier Gilbert Vahé, les arbres morts sont remplacés, les parterres débarrassés des mauvaises herbes, le pont japonais est reconstitué et les allées élargies pour pouvoir accueillir visiteurs et curieux qui sont de plus en plus nombreux à venir découvrir le domaine de Monet, continuellement fleuri d’avril à novembre.

C’est un travail magistral mené pendant plus de quarante ans pour reconstituer ces espaces clefs de l’inspiration de l’artiste, grâce à de nombreuses photographies, documents et archives.

L’ensemble des parterres est replanté à partir de documents d’archives et de la correspondance de Claude Monet avec ses fournisseurs.

Monet s’est contraint à une abondance de fleurs. Le regard (de haut en bas) doit toujours voir des fleurs : pas de parterres nus. Il arrachait tout pour replanter autre chose. Maintenant les travaux s’effectuent uniquement pendant l’hiver, de façon à ce que le spectacle des fleurs ne s’arrête jamais.

Nicole Boschung détaille le long travail de recherches pour retrouver les variétés de plantes sélectionnées par Claude Monet. En effet, c’est à partir de ses fournisseurs (en France et à l’étranger) que l’on a pu retrouver trace, par exemple, des iris (Iris de Cayeux), glaïeuls, pavots, lavatères, tulipes, narcisses, pivoines, giroflées, capucines, dahlias…

Pour les parterres, elle précise l’emplacement de chaque fleur, par rapport aux autres, à quel moment on la coupe quand elle est fanée pour qu’une autre fleur puisse s’épanouir… sans oublier le jeu des couleurs.

Des anecdotes ponctuent sa conférence, par exemple les nymphéas qui ne résistaient pas à la gourmandise des ragondins, la vase provenant des feuilles des arbres. Chaque année l’étang est vidé, nettoyé et on vérifie la santé des nymphéas.

L’ouvrage « Le jardin de Claude Monet, histoire d’une renaissance » Gilbert Vahé – Texte de Valérie Bougault avec la collaboration de Nicole Boschung

est disponible dans notre bibliothèque.