La taille par transparence ( le 6 Septembre 2015) par Dominique COUSIN

CR Conférences

Dominique Cousin est, depuis 10 ans, le responsable des tailles au fameux jardin du Vastérival, à Ste Marguerite sur Mer (76), créé par la princesse Sturdza en 1955 sur un sol sablonneux, frais et acide. Ce jardin boisé de 12 ha compte 8 à 10 000 variétés d’arbres et de plantes et emploie 4 personnes.

Il est l’auteur ou le co-auteur des ouvrages suivants publiés aux éditions Ulmer : « Un jardin des quatre saisons », « Le Vastérival » et « La taille de transparence ».

  1. L’importance des préparatifs de la plantation

Trop souvent négligés, ils sont à l’origine de nombreux échecs. Tout d’abord, il convient, au vu de la nature du sol, de déterminer s’il est préférable de creuser ou de planter sur buttes.

En outre, le collet de l’arbuste ne doit pas être enterré, car il joue un rôle essentiel dans les échanges gazeux de celui-ci. Enterrer le collet est une erreur aussi grave que mettre un coussin sur le visage d’un enfant !

Enfin, le chignon de racines doit impérativement être démêlé, voire coupé, pour permettre à la plante extraite du pot de s’enraciner correctement.

  1. Du mulch, rien que du mulch !

Elément déterminant de la santé des arbustes, le mulch est le résultat du compostage des feuilles mortes et de son brassage. Il est installé au printemps au pied des arbres et arbustes et constitue leur indispensable « casse-croûte ».

D. Cousin n’utilise plus de fumier (pour mémoire, celui-ci doit être bien décomposé et avoir l’aspect du terreau avant d’être utilisé).

  1. La taille en transparence

Cette taille effectuée de l’intérieur des arbustes, sans altérer leur volume, permet de:

          créer des perspectives en aménageant des trouées dans les feuillages,

          apporter de la lumière et de l’eau de pluie jusqu’au pied des arbustes,

          jouer avec la lumière et construire des mariages harmonieux de couleurs,

          rajeunir des végétaux qui ont cru de façon excessive et dont le centre a dépéri.